Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LES 3 SORCIÈRES

Pile je gagne, face tu perds

7 Avril 2015, 22:28pm

Publié par Charlie Vegas

Les marchés financiers ont cette faculté unique de pouvoir inventer de nouvelles lois de la nature... aussi éphémères que loufoques ! La dernière en date qui fait fureur se résume à dire que "good news is good news, bad news is good news."

La première partie est plutôt facile à concevoir. À savoir, dans les grandes lignes, que toute bonne nouvelle économique tend à alimenter la hausse de la bourse. Plutôt intuitif. Grosso modo, si je constate que la croissance économique accélère alors je peux raisonnablement anticiper qu'il va en être de même pour les bénéfices des entreprises, et donc que leurs actions ont de bonnes raisons de monter. CQFD.

Mais l'homo sapiens trader étant un tantinet vicieux, il a la pris la mauvaise habitude de considérer depuis plusieurs années que les statistiques médiocres sont tout autant positives pour le cours des actions. Le raisonnement (tordu) est le suivant : si l'économie tourne de l'oeil alors les banques centrales vont injecter encore plus de liquidités dans le système financier afin de relancer la machine. Et qui dit plus de liquidités dit hausse de la valeur des actions. Miracle ! Quelle que soit la tournure des choses, on gagne à tous les coups. Cherchez l'erreur.

Pour mieux mesurer l'escroquerie sous-jacente, imaginons deux secondes un individu gravement malade. Quoi de plus naturel pour lui que d'être content lorsque les derniers bilans confirment une amélioration de son état général ? Mais si la maladie de notre bonhomme s'aggravait, arriveriez-vous à concevoir qu'il puisse s'en féliciter ? C'est pourtant exactement ce qui se passe sur les marchés financiers en ce moment. Comme si la dégradation de l'état de santé était le prélude à une augmentation des doses de morphine et qu'on pouvait s'en réjouir  !

Tout ça resterait une bonne blague de Wall Street si ce schéma de pensée malheureusement bien réel n'était pas en train de nous conduire à l'une des plus importantes bulles spéculatives de notre histoire. Une bulle qui touche en ce moment les marchés actions et obligataires. Couplée à la bulle immobilière qui sévit dans la plupart des pays du monde (développés ou non), elle annonce des lendemains extrêment difficiles. C'est d'ailleurs tout le propos de ce blog et nous aurons l'occasion d'en reparler en long et en largeur.

Un jour ou l'autre, nous risquons de nous souvenir que BAD NEWS IS ALWAYS... BAD NEWS.

Commenter cet article